Dans un secteur encore fragilisé par la crise de 2008, la transformation numérique est porteuse de véritables opportunités pour les professionnels. À condition toutefois de savoir tirer parti de ces mutations en évitant l’uberisation par de nouveaux acteurs.

Encore peu concerné par la transformation numérique il y a quelques années, le BTP semble désormais gagné par la révolution digitale. En janvier dernier, une étude de CB Insight indiquait que les investissements dans les startups du domaine de la construction avaient été multipliés par 5 entre 2010 et 2015.

Plusieurs d’entre elles ont même atteint la barre symbolique du million d’euros au cours de leurs levées de fonds depuis le début de l’année en France. Mais les nouveaux acteurs ne sont pas les seuls sur ce créneau. Les grandes entreprises de BTP elles-mêmes s’emparent des problématiques liées à l’innovation. Au sein du secteur de la construction, le climat semble aujourd’hui plus que jamais favorable à l’introduction des technologies digitales.

Des innovations de plus en plus nombreuses dans le secteur du numérique

Parmi les nombreux exemples d’innovation qui s’imposent déjà sur les chantiers, la modélisation virtuelle (ou « Building Information Modeling ») permet déjà d’améliorer la conception des bâtiments et le suivi de la construction en rationalisant les coûts et l’emploi des matériaux. L’emploi de la modélisation numérique et de la réalité virtuelle par les professions immobilières permet aussi de faciliter la commercialisation des projets avant leur livraison.

Le digital transforme aussi les modes de production eux-mêmes. L’impression 3D, jugée prometteuse depuis des années par le secteur du BTP, est expérimentée dans un nombre croissant de projets autour du monde. Elle offre de nombreuses perspectives du point de vue de la réalisation des projets – en termes de coût et de temps de montage -, mais également en matière d’architecture et de design.

Les technologies numériques permettent aussi de mieux suivre les chantiers en phase des travaux, pour inspecter les terrains de construction, ou renforcer la sécurité sur les sites. L’utilisation de technologies embarquées à bord de drones remplace certains moyens coûteux comme les hélicoptères ou les nacelles élévatrices qui nécessitent un personnel formé au travail en hauteur.

On peut penser également aux « habitats connectés » et aux apports des technologies numériques à l’ingénierie environnementale, ou encore à la mise en place d’applications pour contrôler l’application des normes de sécurité sur les chantiers.

La nécessaire adaptation du secteur du BTP

La révolution digitale dans le BTP n’est plus une perspective lointaine et ses effets se font de plus en plus sentir aux entreprises du secteur. Ces exemples, parmi de nombreux autres, montrent de très belles perspectives en termes de baisse des coûts et des délais de construction, de suivi des travaux, d’amélioration de la sécurité sur les chantiers, mais aussi de commercialisation des produits et de respect des exigences environnementales.

Cependant, ces différents avantages ne sont pas les seuls effets de la transformation numérique. Les entreprises en place seront de plus en plus confrontées à l’émergence de nouveaux acteurs. Une tendance que renforce l’abaissement des coûts d’entrée sur le marché via l’arrivée de nouveaux modes de financement (levées de fonds, crowfunding…). L’agilité face à l’innovation est un nouveau facteur clé de succès pour les entreprises du secteur pour conserver et continuer de conquérir des parts de marché.

Pour éviter l' »uberisation », les acteurs du secteur doivent apprendre à anticiper ces changements en s’acculturant le plus possible aux nouveaux enjeux digitaux. Parmi les pistes prioritaires, il y a la formation des équipes à l’utilisation des nouvelles technologies. De même, les entreprises du BTP ont beaucoup à gagner à échanger avec les jeunes entreprises innovantes qui émergent dans leur secteur.

Dans de nombreux secteurs impactés par la transformation numérique, des liens se tissent entre grands groupes et jeunes entreprises innovantes, qui ont plus intérêt à devenir partenaires que concurrents.

Il n’y a pas de raison que le BTP échappe au sort des autres secteurs de l’économie touchés aujourd’hui par la révolution digitale. Le secteur de la construction peut en revanche fortement s’en inspirer pour en tirer le meilleur parti.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-159705-digitalisation-du-btp-une-revolution-ineluctable-2021676.php#RF9kUl8FxWprG0mI.99

Source : http://www.lesechos.fr