Face à une crise sanitaire inédite qui a frappé le monde de plein fouet, les équipes d’EDEIS sont restées soudées face à la tempête. Durant cette période difficile, notre groupe s’est mobilisé de façon collective et de nombreuses actions ont été mises en place afin d’aider soignants et malades, et plus largement soutenir la lutte contre le Covid-19 en France. 

Le 17 mars dernier, avec le début du confinement, notre pays a été plongé dans une situation sans précédent. Une décision indispensable pour endiguer la propagation d’une épidémie à laquelle nous n’étions pas préparés, qui aura évidemment des conséquences à long terme pour notre santé, notre économie et nos habitudes de vie en général.
Chez Edeis, cette crise sanitaire et ce bouleversement socio-économique ont eu un impact considérable sur nos différents secteurs d’activité. Un certain nombre de chantiers sur lequel notre groupe opérait ont par exemple dû être arrêtés. Grâce à une réactivité exemplaire de nos équipes et une gestion efficiente, nous avons malgré tout maintenu le cap, en nous adaptant au mieux pour faire face ensemble à la pandémie. Nous avons même voulu aller plus loin, en faisant preuve de solidarité dans une période aussi difficile. C’était indispensable, mais c’est aussi un pilier de notre philosophie, en tant qu’entreprise.

Les mesures concrètes engagées par Edeis face à la crise

Dès les premiers jours du confinement, nous avons vu la détresse du monde hospitalier face à l’afflux de patients, en particulier dans certaines régions françaises. Pour nous, il était évident que maintenir la continuité de nos services essentiels était indispensable au secteur de la santé, pour permettre aux soignants d’assurer leurs missions d’importance vitale. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre à disposition des autorités nos 19 aéroports régionaux, et ce très tôt dans la crise. Une centaine de patients ou de malades atteints du Covid-19 ont ainsi pu être transportés vers d’autres régions afin d’y recevoir les soins nécessaires, dans les meilleures conditions possibles. Maintenir la continuité des vols sanitaires indispensables aux transplantations d’organes, et tous les autres vols prioritaires dans la gestion de la crise, a également été l’une de nos priorités. En tant que gestionnaire d’un grand réseau d’aéroports de proximité, Edeis avait évidemment la responsabilité d’assumer cette mission mais nos équipes ont su s’adapter et répondre présentes en un temps record.

Nos infrastructures ont par la suite servi à certaines compagnies aériennes (pour nos aéroports) comme maritimes (pour nos ports), en permettant à leurs flottes immobilisées de trouver un refuge, jusqu’à une reprise progressive de leurs activités. Ainsi, le port de Saint-Malo a accueilli plusieurs navires, et l’aéroport de Toulouse-Francazal a hébergé Tarmac Aerosave, entreprise de services aéronautiques et spécialiste mondiale du recyclage d’avions de ligne. Les appareils pris en charge par Tarmac Aerosave ont été stockés sur place et ont pu bénéficier de leurs services de maintenance et de démantelage. Un gros enjeu logistique, sûrement moins médiatisé, mais pour lequel Edeis s’est mobilisé de la même manière, en mettant ses infrastructures à disposition.

Enfin, nous avons voulu faire preuve de solidarité et soutenir nos soignants en première ligne dans cette période. Cela a été possible grâce à la formidable mobilisation de toutes les équipes d’Edeis. Notre première action solidaire a été la suivante : les collaborateurs dont le véhicule de service était non-utilisé durant le confinement, avaient la possibilité de le mettre à la disposition du personnel médical. L’objectif étant que les soignants en difficulté puissent se rendre dans les hôpitaux ou sur les lieux nécessitant leur intervention, malgré la suppression soudaine d’un certain nombre de moyens de transports. En interne chez Edeis, cette solidarité s’est également exprimée par le don : nous avons pu récolter 100 000€ à destination des hôpitaux.

Innover au service de la collectivité fait aussi partie de notre ADN : ainsi, nos ingénieurs ont conçu un prototype de système d’aide à la respiration hybride. Face à la dangereuse propagation de l’épidémie de Covid-19, il s’agissait de proposer un appareil capable d’arrêter l’expansion du virus chez le patient et de faciliter la guérison des poumons.

Au coeur de la tempête, nous avons donc su faire face, en restant soudés et en jouant sur des valeurs collectives qui nous ressemblent. La solidarité était la première d’entre elles. C’est naturellement une très grande fierté d’avoir vu pendant plusieurs semaines nos équipes mobilisées pour assurer des services essentiels à la Nation, à la santé et la guérison de tous. Mais tout cela n’aurait pas été possible sans un esprit d’équipe remarquable.

L’esprit d’équipe, plus que jamais nécessaire, a été préservé 

Chez Edeis, cette période difficile et inédite a aussi été l’occasion de s’entraider, de se tourner vers les autres et de prendre les mesures adéquates pour limiter l’impact de cette crise sur le quotidien de nos proches, collaborateurs et collègues.

Tout en ayant fait preuve de bon sens, d’optimisme et de solidarité, le confinement a insufflé au sein de notre groupe des changements, notamment dans notre rapport les uns avec les autres. Il nous a semblé primordial de communiquer régulièrement sur l’évolution des opérations de l’entreprise, en interne comme en externe, à mesure que la situation évoluait.

Les consignes sanitaires et sécuritaires données par le Gouvernement ont été respectées grâce à une coopération très efficace de tous nos collaborateurs. J’ai à titre personnel souhaité m’exprimer régulièrement par le biais des réseaux sociaux, pour faire preuve de transparence avec l’ensemble des parties prenantes d’Edeis mais également pour tenter de donner du courage et de l’optimisme à ceux qui ont le plus durement été touchés par la crise. Nous avons su réagir positivement face à l’inconnu, et j’ai été fier de pouvoir partager avec le plus grand nombre la mobilisation exceptionnelle de nos équipes.

La force avec laquelle nous avons été résistants et résilients doit également beaucoup à l’implication de chacun au sein de notre belle entreprise. La solidarité fut au rendez-vous. C’est ainsi que de formidables synergies créatives se sont dégagées lors de nos webinars thématiques en interne, ou lorsque nos équipes ont applaudi collectivement notre personnel soignant. Nous sommes bien sûr restés mobilisés afin d’accompagner tous ceux qui ont oeuvré pour notre protection face au Covid-19, et je pense plus particulièrement à notre personnel soignant et de défense, avec qui nous travaillons quotidiennement. Comme de nombreuses professions souvent peu mises en lumière (éboueurs, caissiers, services de nettoyage, transporteurs, personnels de sécurité, etc.), nous avons rempli notre mission, en étant un maillon parmi d’autres dans une très grande chaîne collective. Sans cette mobilisation exemplaire des acteurs de terrain, notre pays n’aurait pas pu faire face. Nous avons mis nos forces en commun, et nous en sommes ressortis plus unis et plus forts.

Cet esprit et cette humanité ont été d’autant plus forts qu’ils se sont exercés au-delà même du cadre de l’entreprise. Engagés aux côtés de ses partenaires et des acteurs locaux, nous avons lancé un appel à la grande distribution dès le début du confinement, afin de trouver des solutions pour nos pêcheurs qui ont courageusement continué à travailler pour nourrir la Nation. Edeis veut ainsi rappeler son engagement premier : en tant qu’allié des territoires, nous sommes également l’allié des gens qui les peuplent. Et nous faisons toujours le maximum pour les soutenir, même lorsque les difficultés se présentent.

Pour la suite, restons optimistes et protégeons ce que nous avons construit ensemble

Au cours des deux derniers mois, notre ambition chez Edeis a été de participer à ce grand élan de solidarité nationale, en mettant à disposition de la Nation nos ressources et nos compétences. Tout cela n’aurait pu être possible sans la mobilisation sans faille dont ont fait preuve nos équipes et nos partenaires. Je tiens à remercier chacun d’entre eux pour leur dévouement et leur efficacité.

Grâce à eux, 19 aéroports régionaux ont été mobilisés, 150 patients ont été transférés, un système d’aide respiratoire a été créé, et 100 000€ ont été récoltés pour les hôpitaux. Plus que jamais, nous avons réaffirmé notre statut d’allié des territoires.

Aujourd’hui, un nouveau chapitre s’ouvre avec le déconfinement, qui ne peut se faire que progressivement, nous le voyons bien. Pour l’avenir, nous devons rester optimistes. Edeis continuera de s’adapter et de répondre aux défis qui s’imposent au groupe, mais nous mettrons toujours tout en oeuvre pour protéger nos salariés et tout ce que nous avons construit ensemble durant cette période.